Chronique des mystagogues, 1

LE RETOUR DES MYSTAGOGUES

Vendredi 25 mai 2012

Il y a des choses qui ne s’inventent pas, même en politique : le retour des mystagogues. Je sais bien que ce terme, pour nos frères catholiques, existe déjà (regardez ce que Wikipedia, le Dieu d’internet en dit). Mais comme il semble que les protestants, particulièrement les évangéliques, n’ont pas de conscience historique, pourquoi ne pas kidnapper un terme théologique et lui donner un autre sens ! Pour me justifier à ma propre conscience (de professeur d’histoire), je dois quand même remarquer que le choix de ce mot ne m’est pas venu du français, mais de l’anglais ! Et je n’ai découvert son étymologie française, que trop tard …

La mystagogie, donc, cela ne s’invente pas. Comme des exemples valent souvent mieux que des mots, voici ce qu’est un mystagogue. Tout le monde sait maintenant que l’une des tâches les plus délicates de M. Hollande sera de rattraper les bourdes diplomatiques de l’ancien président envers la chancellerie (et la Chancelière !) allemande. Mais un autre défi sera aussi de relever son prestige personnel et de faire de l’ordinaire présidentiel une marque de fabrique. Et pour ce faire, rien ne vaut un petit voyage dans l’une des premières économies mondiales.

Direction : les États-Unis.
Et qu’apprenons-nous hier ? M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense, vient louer, littéralement, devant les médias, M. Hollande d’avoir été bien accueilli lors de son petit déjeuner à la Maison Blanche, et même d’être allé à ses réunions ! Oui, parce qu’au cas où l’opinion française se le demanderait, les officiels américains ont l’habitude de se faire tenir les présidents étrangers à la porte de la cuisine pour le petit déjeuner. Et puis de temps en temps on leur donne un crouton de pain et un mug de café venu tout droit de Dunkin’ Donuts ! Et les médias de renchérir en mentionnant que M. Hollande a donné de lui-même en allant rencontrer officiellement le pdt Obama. Quel sacrifice, pour lui qui n’aime pas voyager ! M. Hollande a bien été reçu à la Maison Blanche. Extraordinaire ! Oui, parce que … que pouvait faire d’autre Obama ? Le mettre à la porte ? Qu’il soit bien accueilli ne veut pas dire grand chose : c’est de la politesse diplomatique. Les relations seraient difficiles qu’il n’en serait pas pour le moins reçu avec le sourire et que le café serait bien toujours le même. Quant au voyage, il n’y a même rien à dire, c’est son job !

Il est totalement incompréhensible d’entendre de telles félicitations : elles n’ont aucun sens. Et c’est précisément parce qu’elles n’ont aucun sens qu’elles sont pure mystagogie. De telles paroles ne sont pas seulement de la démagogie publique visant à s’attirer les faveurs populaires par une description facile des débuts présidentiels. C’est une démagogie subtile caractérisée non pas par ce qu’elle dit mais par ce qu’elle cache. Et cette mystique secrète, c’est l’absence de sens. La mystagogie, « c’est profond dans le sens du creux », comme l’aurait dit un ancien professeur. Alors que le démagogue dit : « La présidence de M. Hollande, c’est un retour vers le travail et la justice », le mystagogue dit : « M. Hollande est un bon président car il a été bien reçu par le président américain. » Cela tombe sous le sens … et c’est pour cela qu’il faut l’expliquer : démagogie mystificatrice qui voile un non-sens. Le démagogue guide par le sentiment et la facilité ; le mystagogue, lui, guide en voilant le sens de ce qu’il dit. M. Hollande est un bon président, parce que sa réception à la Maison Blanche ne veut rien dire de particulier.

M. Le Drian, ou la défense de la mystagogie.

Un commentaire

  1. Jean-René Moret · décembre 9, 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s